La nuit tombée, les éclairages allumés!
La nuit tombée, les éclairages allumés!

La danse de peinture

La danse de peinture d’Emmanuel Barrat, est une suite de moments d’intense liberté qui portent l’empreinte de la joie de peindre, de la victoire sur la toile, d’une émotion profonde de l’artiste « je suis, moi, artiste ».

Sa peinture est une gestuelle qui mobilise et engage le corps de l’artiste, elle est rythme et mouvements.

 

Le son du point d’impact du pinceau et la musique du frottement qu’il produit sur la toile, posée à plat, au sol ou sur une table, ponctuent et double le rythme de la musique rock qui accompagne invariablement ses moments de création : il est gestes, couleurs, expressions.

De même, le point d’impact du pinceau sur la toile est toujours le résultat d’un mouvement, produit par la musique, le plus ample possible qui s’échappe du tableau pour s’en aller ailleurs.

Emmanuel Barrat tente de toucher à l’essentiel : la danse de peinture comme écriture, expression du dessein de l’artiste. Les tableaux nés de cette danse sont des palimpsestes, écritures sans cesse renouvelées.

La peinture d’Emmanuel Barrat est une peinture expressionniste qui prend néanmoins ses distances pour être dans l’expérimentation formelle.

Les couleurs utilisées sont des couleurs franches et/ou primaires sorties directement du tube : outremer, magenta, feuille d’or ou encore des pigments naturels mêlés à un liant acrylique, appliqués sans mélange sur le support. Ce sont les superpositions, les strates des différents passages qui créent la profondeur.

La vérité du geste apparaît dans les monochromes qui sont non pas des aplats, mais une unique couleur appliquée dans toutes ses tonalités, du plus transparent au plus saturé. Ces tableaux « monochromes » attestent de la volonté de l’artiste de se confronter à la peinture comme écriture.